crème solaire et environnementNous connaissons tous la chanson, tous les ans c’est la même rengaine. “Mettez de la crème solaire régulièrement !”, “Évitez de sortir dehors pendant les heures de fortes chaleurs (entre 12h et 16h)”, “Ne sortez pas sans chapeau”, “Buvez beaucoup d’eau !” Et patati et patata. Vous allez me dire, mais oui ! On sait tout ça ! Mais depuis quelques années une nouvelle polémique a pointé le bout de son nez ! La crème solaire et son impact sur l’environnement. Décryptage !

 

 

Se protéger du soleil n’a jamais été aussi important !

 

 

Pourquoi ?! Tout simplement car nous avons déjà bien pollué notre éco système. La couche d’ozone n’est malheureusement plus ce qu’elle était il y’a encore quelques décennies, ce qui à pour cause d’entraîner une augmentation de rayons ultra-violets sur la terre.

Bien qu’ils permettent de peaufiner notre bronzage, ces rayons sont nocifs pour l’homme ! Augmentation des cancers de la peau, augmentation des problèmes ophtalmiques, altération du système immunitaire et je rajoute aussi The argument, celui qui vous fera frémir ! Ils favorisent le vieillissement cutané et l’apparition de tâches sur la peau!

Ils sont également nocif pour la faune et la flore ! Si vous voulez en savoir plus je vous laisse un joli lien Wikipédia qui vous expliquera tout dans les grandes lignes.

 

Quand on prend vraiment conscience de tout ça, chapeaux, lunettes, et crèmes solaires deviennent tout d’un coup vos meilleurs alliés de l’été. MAIS ! (Et oui il y a un “mais” sinon ce ne serait pas drôle) ce n’est pas tout ! Depuis plusieurs années maintenant, nous entendons que les filtres chimiques contenus dans certaines de ces crèmes solaires sont nocifs pour l’homme ainsi que pour notre éco-système !

 

 

Qu’est ce qu’un filtre chimique ?

 

 

Ce sont des molécules organiques qui pénètrent votre épiderme pour absorber les UV du soleil à sa place.

En fonction du filtre utilisé, vous avez le droit à une jolie liste d’effets secondaire. Je vous donne quelques exemples, réactions cutanées, contamination du lait maternel, retard de la puberté pour les hommes, impact sur les organes reproducteurs chez la femme ou encore sur le fœtus… Bref, cela ne donne pas trop envie.

 

 

L’impact de la crème solaire sur l’environnement

 

 

A tout cela il faut rajouter, le grand impact que les crèmes solaire ont sur l’environnement. Je ne parle pas du coût écologique de la fabrication, et du déchet que cause l’achat du produit. Non, je parle bien de l’impact du produit en lui même, notamment sur nos chers petits poissons ainsi que sur nos coraux (pour ceux qui on la chance d’aller à la plage).

Il faut savoir que la crème solaire ne reste que quelques heures sur votre peau, avant de se diluer ensuite dans l’eau, soit parce que vous vous baignez, soit parce que vous prenez votre douche. Dans ces deux cas, les polluants chimiques continuerons d’exister.

Dans les zones touristiques, les chercheurs retrouvent ces agents chimiques, dans les poissons, les crustacés (oui oui, dans votre cassolette de moule), les coraux,…. Il faut savoir que même l’épuration des eaux usées n’est pas capable de détruire la totalité de ces agents.

Quel impact cela à réellement sur le monde marin ? Destruction d’algues (plancton), augmentation des risques d’infections sur la bio-diversité, blanchiment des coraux… Bref ! La liste est encore longue.

La chose qui me sidère le plus, c’est que malgré les dernières recherches en la matière, ces filtres sont toujours autorisés dans la fabrication de produits cosmétiques. Car, et oui ! Les crèmes solaires ne sont pas les seuls produits à contenir ces agents. Vous en trouverez dans tous les produits qui “protègent” du soleil. Par exemple, Crème de jour, spray pour cheveux, stick à lèvre,… Je vous expose tout ça rapidement, si vous voulez plus de détails sur le sujet, je vous laisse consulter cet article très éclairant, ou encore celui-ci.

 

 

Les crèmes solaire Bio à filtres Minéraux

 

 

Je vous rassure, il y a une solution ! Utiliser des crèmes solaires Bio qui utilisent des filtres Minéraux. A contrario, ces filtres ne pénètrent pas dans la peau. Ils forment instantanément une sorte de barrière sur votre épiderme qui empêche les UV de passer. Ils ne vous contaminent donc pas et sont également inoffensifs pour les poissons et les coraux car se sont des minéraux déjà naturellement présent dans notre éco-système.

 

Quelques petits inconvénients

 

Il est vrai que les crèmes solaires naturelles peuvent présenter quelques inconvénients minimes, mais que l’ont doit tout de même notifier dans un souci d’impartialité. Notre environnement et ceux qui y vivent, valent bien ces petits efforts :

En premier lieu, l’application. Ces produits sont assez blanc et épais! Donc si vous ne voulez pas ressembler à une Geisha mal maquillée, prenez votre temps pour bien étaler votre crème.

Deuxièmement, Ils sont plus difficile à trouver. Il se peut que vous réussissiez à trouver de bons produits en pharmacie si cette dernière est tournée vers l’homéopathie ou les produits naturels, mais les pharmacies spécialisées sont malheureusement encore assez rare  (en tous cas vers chez moi). En grande surface ? Je ne pense pas. Il nous reste les magasins Bio ou internet.

Troisièmement, Il faut quand même faire attention à leurs compositions. Avec des filtres minéraux, ne veux pas forcément dire qu’il n’y aura pas de filtres chimiques ! (Parfois, certaines marques associent les deux). Ni qu’il n’y aura pas d’autres substances controversées. Je pense notamment aux parabens, nanoparticules ou encore aux conservateurs.

N’hésitez pas à télécharger l’application INCI Beauty sur votre téléphone portable. Elle vous permettra de checker en un instant tous les ingrédients de votre produit, juste en scannant le code barre, et vous dira si sa composition est clean ou non. Si lors d’un jour de course, vous avez un peu de temps devant vous, amusez-vous à scanner vos articles.  Vous allez être choqués je vous le garanti !

 

 

Bien choisir son indice de protection !

 

 

Avoir une bonne crème, c’est bien ! Mais si elle ne correspond pas à votre type de peau, cela ne sert à rien ! Petit rappel :

  • +50 : Pour les bébés, enfants, peaux blanches ou première exposition au soleil.
  • +30 : Pour les adultes à peau matte, noire ou déjà bronzée.
  • +10 / +20 : Je vous les déconseilles fortement. Les UV de nos jours sont beaucoup trop forts pour un indice aussi faible.

 

Pour ma part, depuis la naissance de Margaux j’utilise la crème solaire bébé +50 de chez Alphanova. Elle est super sympa !!!

Elle est notée 18,8/20 sur INCI et a été promue meilleure crème testée par UFC que Choisir il y a 2 ans !  Elle n’est pas 100% clean mais reste éco-friendly. Pour le moment, c’est la meilleur crème sur le marché que je connaisse. Aujourd’hui nous utilisons également la version adulte.

 

 

Pour résumer

 

 

Il vous faut une crème solaire bio à filtres minéraux dont la composition est clean au maximum afin de minimiser la contamination de l’environnement. Avec un indice adapté à votre peau et, dont vous vous tartinerez généreusement au minimum toute les deux heures lors de votre exposition au soleil !

 

Voilà, j’espère que vous aurez trouvé cet article instructif. Si vous Utilisez une bonne crème solaire, n’hésitez pas à nous la présenter en commentaire. Cela profitera à tous !

 

 

Gwenn

 

Voir aussi : mes efforts pour sauver la planète