Mes efforts pour aider la planèteLe journal «Le monde» à publié un article au titre atterrant le 9 mai dernier. «L’UE aura épuisé dès le 10 mai les ressources que la planète peut lui offrir pour l’année». Cette article s’appuie sur le rapport de ONG Global Footprint Network en partenariat avec WWF. Après une lecture rapide de ce rapport, je vous assure qu’il est urgent de faire des efforts pour réduire notre impact écologique. Pour réussir à aider notre planète, il est important de nous poser The Question !

Pourquoi polluons-nous tant !?

Tout simplement car, au fil des années, nous avons pris de mauvaises habitudes de consommation. Malheureusement, dans notre consommation actuelle, nous favorisons les

produits jetables, à usage unique (lingettes, serviettes hygiéniques, boules Quies,…), les produits en plastique (jouets, contenant en plastique, ustensiles,…), nous mangeons “pratique” (jambon déjà en barquette, plats préparés, gâteaux en emballages individuels,…) et nous achetons beaucoup par envie et non par réel besoin.

Cela va faire 3 ans à peu près que je commence à faire attention à ça. Aujourd’hui, je vais vous présenter les petits gestes de mon quotidien de maman qui me permettent de diminuer mes déchets.

 

 

Mes efforts pour aider la planète

 

 

Pour réduire nos déchets, le premier objectif est tout simplement de consommer moins ! Ce qui engendre directement une diminution des dépenses. Avec ce processus, je me suis très vite rendue compte que j’allais faire des économies car bon nombre des solutions écologiques proposées sont moins coûteuses. Avant d’acheter quoi que ce soit, il est très important de répondre à une série de questions précises :

 

– Est-ce un besoin ou une envie ?

– Existe-t-il une version plus écologique de ce produit ?

– Puis-je l’obtenir de manière plus éco-responsable ? (brocantes, Leboncoin, Vinted,…)

 

Ce sont des questions toutes simples mais qui peuvent aider parfois à vous décider dans toutes vos dépenses du quotidien.

 

 

La chambre de bébé

 

Pour respecter nos engagements et nos finances, nous n’avons pas acheté de «chambre» à notre fille. (par chambre je parle du super assortiment de meuble trop mignon avec des étoiles en couleur pourpre que l’on trouve dans tous les magasins de bébé).

Ne vous y trompez pas, je trouve ça vraiment trop mignon ! Mais pour moi ce n’était pas un achat indispensable, et de toutes façons, même si j’avais voulu, je n’aurais pas pu financièrement, donc bon…

Vous vous dites : “oui enfin tu aurais pu en acheter une sur Leboncoin”. Mais nous avons poussé le vice un peu plus loin. Ce sont des meubles qui ont une durée de vie courte de part leur utilisation (3 ans max), du coup nous avons décidé de détourner des meubles que nous avions déjà.

Mon bureau est devenu une table à langer, mon armoire s’est refait une beauté, pour le lit un matelas au sol 160X70 qui durera jusqu’aux 7 ans de l’enfant environ, et une petite commode achetée sur Leboncoin, repeinte par nos soins. Les meubles sont blancs, ce qui restera unisexe et intemporel. De quoi les garder des années encore 😉

 

 

Les Vêtements

 

  • Nous avons beaucoup de chance sur ce point. Dans la famille, nous avons eu plusieurs donateurs très généreux qui nous ont permis de limiter considérablement nos achats. 95% de l’armoire de Margaux est remplie de dons, de cadeaux et de vide-dressing. Je garde quand même un petit pourcentage pour «Les craquages de mamans» ! Il faut se faire plaisir parfois quand même 😀

 

  • Nous avons également fait des progrès quant à leur lavage. Je fabrique ma lessive depuis 3 ans. La recette est simple, il faut juste s’y prendre la veille. Je vous mentirais si je disais que cela détache aussi bien qu’une lessive “chimique” car, non ! C’est faux ! (mention à tous les site bohèmes qui disent le contraire). Pour les vêtements d’adultes (sans trop de taches) c’est tout à fait suffisant. Par contre, pour les vêtements de ma fille (très souvent tachés), je suis obligée d’utiliser un détachant avant lavage. J’ai trouvé un détachant au fiel de boeuf qui fonctionne très bien. Et pour remplacer l’adoucissant, j’utilise des boules de lavage que je balance dans le tambour.

 

 

L’Hygiène

 

  • Et là, je sais ce que vous vous dites : “elle va nous parler de couches lavables”. Et bien non ! Malheureusement, je n’ai pas réussi à passer ce cap. Et 2 ans plus tard, je ne suis toujours pas prête à le faire. Pour ne pas trop culpabiliser, je fais attention au couches que j’utilise. Mes préférées sont les couches “Moltex Nature“. Ce sont les meilleures couches que j’ai pu tester niveau absorbsion, elles sont fabriquées avec plus de 50% de matières biodégradables et sans produits nocifs pour bébé. Par contre, elles sont difficiles à trouver en magasin. Je les achète au Kaufland (magasin Allemand) mais quand je n’ai pas le temps d’y aller, je me tourne vers les couches “Mots d’enfants” de la marque Leclerc. Elles ont été élues meilleures couches par une étude de UFC Que Choisir et conviennent parfaitement à Margaux.

 

  • Je fabrique mon liniment, c’est très simple à faire et cela m’évite de jeter des flacons en plastique ou d’utiliser des produits à la composition douteuse.

 

  • J’utilise des cotons lavables. Je les ai depuis 2 ans. Je les lave à 90° tous les 4-5 jours environ. Il n’ont pas bougé. Oui, je nettoie aussi les cacas comme ça. Cela fonctionne très bien.

 

  • Pour le visage, nous utilisons tout simplement des gants de toilette. Pas de lingettes jetables à la maison. Seulement à l’extérieur, quand nous n’avons pas d’autres possibilités.

 

 

 

 

Les Repas

 

 

  • Nous avons pratiqué la D.M.E. (Diversification Menée par l’Enfant). En gros, bébé mange des morceaux dès le départ. Nous n’avons donc jamais acheté de pots pour bébé. Les rares fois où nous l’avons fait, elle n’a pas voulu les manger.

 

  • Nous n’avons pas de vaisselle en plastique. De ses 6 à 10 mois, Margaux mangeait directement sur sa tablette. Pour les yaourts nous utilisions des cuillères en bambou, et pour les compotes (quand je prenais le temps de les faire), les gourdes réutilisables Squeeze. A partir de 10 mois, elle mangeait dans nos assiettes à dessert, buvait avec des vrais verres à shooter de chez HEMA. Ils sont juste trop mignons et parfaitement adaptés à ses petites mains. Pour les couverts, j’ai pris les FABLER d’IKEA. Je précise qu’elle n’a jamais rien cassé. Seules exceptions une gourde “monstre” en plastique pour l’extérieur (j’avais trop craqué sur le modèle).

 

  • Biberons en verre.

 

  • Bavette toujours en tissu coton. Et c’est plus confortable.

 

 

 

Les jouets et activités

 

Mon Sujet favoris !

Quand on parle de jouets, je pense que nous pouvons dire que nous sommes dans la consommation, purement et simplement.

Officiellement, les enfants en bas âge n’ont pas vraiment besoin de jouets, surtout quand ils sont petits ! Des petits objets de votre quotidien suffisent. Cartons, pinces à cornichon, petites peluches, brosse à ongle (propre bien sûr), … sont autant de découvertes (couleurs, formes, textures) qu’un jouet lambda.

De plus, je vous avouerais que je n’aime plus trop aller dans les magasins de jouets classiques, qui sont pour moi devenus des temples d’apologie du plastique. Quand je vois les quantités de boîtes empilées sur les étagères, remplies d’objets qui seront utilisés en moyenne seulement une année avant d’être à 75% jetés, car cassés ou abîmés…

Cela me rend triste. Tout cela finira enterré dans un coin de notre planète et mettra des centaines voir un millier d’années à se décomposer !

  • Je détourne souvent des objets du quotidien ! Positionnez des pinces à linge sur le coté d’une boîte, bébé s’amusera à les retirer. Faites une toile d’araignée dans votre panière à linge en passant une pelote de laine par tous les trous, etc…

 

  • Nous fabriquons des jouets avec nos déchets ! Dit comme ça, ça ne donne pas envie, mais je vous assure que votre poubelle de tri est un trésor pour quelqu’un qui a un peu d’imagination. Bouteilles sensorielles, jeux de tri, puzzles, peuvent très bien être fabriqués avec ce que vous possédez déjà.

 

  • Nous évitons le plastique !!!! Je privilégie le bois. Dès que je m’intéresse à un jeu, je regarde en premier lieu si je peux le trouver en bois. Il faut chercher, certes, je trouve majoritairement les jeux sur internet.  Mais ça existe ! Cuisine, garage, voitures, trains, mallette de docteur, dînette,… on peut presque tout trouver ! Il existe également des jouets en matière recyclée ou éco-responsable. Cela mériterait bien un article d’ailleurs…

 

  • On favorise les marques éthiques comme Plantoys, Green Toys, Lässig,…

 

  • Et comme pour les vêtements, on achète souvent d’occasion. Cela me permet de déculpabiliser quand je prends un jouet en plastique. Vous comprenez “de toutes façons il a déjà été acheté et il finira à la poubelle si je ne le prends pas” 😀

 

  • Et pour finir, le moins agréable car le plus délicat : sensibiliser l’entourage. Malheureusement, je ne suis pas très douée pour la délicatesse. Mais expliquer à la famille, aux amis,… que nous privilégions les jouets en bois et de ne pas trop offrir de cadeaux (jouets ou vêtements d’ailleurs), ce n’est pas toujours bien perçu. Bien évidement, nous ne nous permettons jamais de discuter ou dénigrer un cadeau. Même ceux que nous “n’aimons pas” sont toujours donné régulièrement à Margaux pour jouer. Maintenant qu’ils sont là de toutes façons .

 

Et voilà, c’est fini ! Je penses que c’est tout pour nous et vous avoue que je ne m’attendais pas à en lister autant ! Grâce à cet article, je suis encore plus fière de NOUS !

Je ne pensais pas que nous avions déjà opéré tant de changements ! De plus, je n’ai même pas abordé le sujet des produits ménagers ! Il nous reste encore du chemin à parcourir, comme nous déplacer davantage à vélo ou manger plus éthique par exemple.

 

Alors bien sûr, nous sommes loin, très loin, du 100% zéro déchets. Pour le moment, c’est un objectif trop compliqué pour nous. Mais nous faisons des efforts et c’est ÇA le principal. “La volonté de vouloir faire mieux !” Si tout le monde faisait un geste, un tout petit geste (ne plus acheter de gel douche mais prendre du savon solide, ne plus acheter de conserves mais des bocaux,…), un petit effort par année/mois/semaine, c’est toujours ça de fait.

On y serait tous gagnants. J’espère que cet article vous aura donné des astuces ou l’envie d’essayer si ce n’est pas encore le cas. N’hésitez pas à partager vos conseils écolo en commentaires. Cela profitera à tous !

 

Gwenn